Jean-Christophe Lafaille: Annapurna 2002

Dispatches in English and French

Dispatch Two

Dispatch April 12, 2002: Hello EverestNew.com !

Jean-Christophe Lafaille arrives today at Annapurna's Base Camp, 4200 meters, after 5 days trekking. The mountain is covered with snow as well as Base Camp. Generally Base Camp is on grass...

During his third attempt to Annapurna in 1998, snow was as present as today, and a young Sherpa lost his life... For the moment, weather is good and forecast confirms this stability for the coming days. Contacts with Ed Viesturs and Veikka are very good, and the mood is on top!

I think that Jean-Christophe will begin the acclimatization on Sunday April 14th... on the big east edge. This itinerary has a great technical part, south face, among 5500 meters and 6500 meters, then a very long edge of 7,5 kms among 7000 meters and 8091 meters with a last technical pass around 8000 meters. The main difficulty of this itinerary is this great edge. The Human body is not able to stay at such altitudes. Above 7000 meters the human body starts to degrade, gets tired; this edge (ridge) is hugely long and at a critical altitude... when the top is reached, you have to go back and do the same way on opposite sense.

A good strategy and some conditions must be established in order to have success this one ascent: several days of good weather stability, little wind, physical resistance, a good mood, a good knowledge of your own body and being quick. For the first technical part (around 1000 meters on the face) the snow should be low in order to reduce avalanche risks. The advantage of this itinerary is that from 7000 meters it is less exposed to dangers such as serac falls, avalanches, stone falls, and so on.

I am very confident, Jean- Christophe is highly motivated with this expedition, he has great Himalayan experience, he knows well Annapurna (with good reasons!)... he is well prepared physically, and strong in his mind, he is very technical and even at high altitudes he is incredibly fast! He meets all the conditions to lead this expedition with success and wisdom. The biggest doubts are weather conditions!

I enclose two pictures which illustrate Annapurna's south face with its big edge (Nº22), JC sending information (Nº12) and Annapurna's Base Camp (Nº24). 

Soon more information...may be this week-end.

Katia Lafaille.                            Dispatches

lick here for
Home
Daily News
Annapurna Dispatches
Jean's Resume
Jean's Gallery
Facts & History
Maps
Annapurna Gallery
Annapurna
Interview
Everest 2002
Buy Gear
Buy Books

Bonjour, EverestNews.com

Jean-Christophe Lafaille arrive aujourd'hui au camp de base de l'Annapurna, situé à environ 4200 m, après 5 jours de trekking. La montagne est enneigée et le camp de base de l'Annapurna l'est également. En général le CB est dans l'herbe..., donc pas de précipitation. Lors de sa troisième tentative sur l'Annapurna en 1998 l'enneigement était aussi important..., un jeune sherpa y laissa sa vie.... Pour l'instant il fait beau et les prévisions météorologiques confirment cette stabilité pour les prochains jours. Le contact avec ED Viesturs et Veikka est très bon, le moral toujours au top !

Je pense que Jean-Christophe commencera son acclimatation dimanche 13 avril... sur la grande arrête est. Cet itinéraire comporte une partie très technique, dans la face Sud, entre 5500 m et 6500 m d'altitude, puis une très longue arête de 7,5 km entre 7000 m et 8091 m avec un dernier passage technique aux alentours de 8000 m... Toute la difficulté de cet itinéraire se situe sur cette grande arête. L'organisme humain n'est pas fait pour rester à ces hautes altitudes. Au-dessous de 7000 m déjà l'individu se dégrade, se fatigue, cette arête est immensément longue et justement à ces altitudes critiques..., lorsque le sommet est atteint, il faut rentrer et refaire le chemin en sens inverse...

Une bonne stratégie et plusieurs conditions doivent être réunies pour réussir cette ascension : Une stabilité météorologique de plusieurs jours, pas trop de vent, de la résistance physique, moral, bien connaître son corps et être rapide. Pour la première partie technique (env.1000m dans la face) il faut pas trop de neige afin de réduire le risque d'avalanche. L'avantage de cet itinéraire est qu'il est moins exposé aux dangers objectifs (chutes de sérac, avalanches, chutes de pierre) à partir de 7000 m.

Je suis très confiante, Jean-Christophe est très très motivé par cette expédition, il a une grosse expérience Himalayenne, il connaît bien l'Annapurna et pour cause..., il est bien préparé physiquement, il est fort dans sa tête, il est très technique et même en hautes altitudes il est incroyablement rapide ! A lui seul, il réunit les conditions pour mener cette expédition avec succès et sagesse. Le plus gros doute sont les conditions météorologiques !

Ci-joint en fichier deux photos d'archives qui illustrent la face sud de l'Annapurna avec sa grande arrête (N°22), JC me transmettant des infos (N°12) le camp de base de l'Annapurna (N°24).

A bientôt pour la suite... peut-être ce week-end...

Katia Lafaille.

Dispatches

Annapurna