Jean-Christophe Lafaille: Annapurna 2002

Dispatch Five

Dispatches in English and French Below

Hello, here is the latest news. In my previous message, I told you that Jean Christophe was coming back down from camp one at 5400 meters, to base camp on Wednesday the 17th April. In actual fact, he didn’t and he spent a second night at camp one.

So, on Wednesday the 17th he continued to equip the rocky spur with fixed ropes above camp one.  This spur is 1000 meters high, beginning at an altitude of 5400 meters and finishing at 6400.  About 800 meters of fixed rope was put on the spur (BEAL’s Dyneema type). Jean Christophe explained that it was a question of ‘dry-tooling’ above 5000 meters to  climb this spur with his ‘Charlet-Mosser’ ice-axe. So, on Wednesday the 17th, he spent another night at camp 1 at 5400 meters.

The next day, the 18th, he fixed the spur with fixed ropes as far as 6100 meters and then came down to base camp at 4200 meters. Friday and Saturday the 19th and 20th are rest days at base camp before continuing on to camp one at 5400 meters for a night. On Monday the 22nd there will be a climb to camp 2. 2 nights are scheduled here, the 22nd and 23rd. During these 2 days, they will climb to 6800 or 7000 meters, but will spend the nights at camp 2. On Wednesday the 24th, they will return to base and rest. Jean Christophe is happy. He’s got a very good feeling and his physical and mental form are excellent.

He has found the climb of this spur very beautiful. As far as timing is concerned, they are doing very well, especially as the most technical part of the climb is now to be done with fixed ropes. As for the weather, it has always been windy, except on for a couple of days of calm. Overall the weather has been excellent. If the climb continues to go well, the first summit bid will take place at the beginning of May, with an estimated departure from base camp on the 2nd/3rd. You then need to allow about 6 or 7 days to get to the summit and back. If the situation in Nepal doesn’t get too bad, I will leave to join Jean Christophe at Annapurna base camp on the 10th May. The success of his performances and strategy on Annapurna is down also to the choice of equipment and brands with which he works. They respond to his stringent demands and are of paramount importance for Jean Christophe’s exploits.

It is important that the products used don’t respond in such a way that might put him in danger. One doesn’t always think like this, which is why I am allowing myself to bring this essential point into this. At the moment, he is using a K2 suit (jacket and trousers) from Millet with new developments from the world leader in protection, Gore Tex. On his feet, he has got AFS “Ottomila” from Asolo, equipped with  Vibram soles.

The technical material is all from a leader in the field – Petzl and Charlet Moser. The rope is from another leader, Beal with whom Jean Christophe worked for 15 years. He also collaborated with Petzl and Charlet Moser. For sleeping bags, he discovered on K2 last summer the Lestra Sports products which he was very satisfied with. As a result, he now uses their products exclusively.

On K2 he also discovered Julbo glasses – maximum protection, light etc etc. He uses Julbo products for training, in the mountains, at high altitude and in town. The large range of products responds to different scenarios. A big thank you to all these manufacturers who work all year round to meet Jean Christophe’s stringent demands. In the photos that follow, number 25 corresponds to the future camp 2 at 6500 meters. Number 5 is of base camp and number 20 is of him packing his sack.

Katia Lafaille. (Camp 2 on Annapurna is below)

Dispatches

lick here for
Home
Daily News
Annapurna Dispatches
Jean's Resume
Jean's Gallery
Facts & History
Maps
Annapurna Gallery
Annapurna
Interview
Everest 2002
Buy Gear
Buy Books

Bonjour, EverestNews.com

Voici les dernières news...
Dans mon précédent communiqué, je vous annonçais que Jean-Christophe redescendais du camp 1 à 5400 m au camp de base le mercredi 17 avril. En fait non il a passé une seconde nuit à ce camp 1.
Donc, le mercredi 17 avril, Jean-Christophe continue d'équiper l'éperon rocheux avec des cordes fixes au-dessus du camp1. Cet éperon rocheux est haut de 1000 m, il démarre à une altitude de 5400 m et termine à 6400 m. Environ 800 m de corde fixe (type Dyneema de chez BEAL) a été installée sur cet éperon. Jean-Christophe m'expliquait qu'il faisait du dry tooling à plus de 5000 m d'altitude pour gravir cet éperon avec ses piolets "Charlet-Moser". Voilà, donc ce mercredi 17 avril, une seconde nuit au camp1 à 5400 m. Le lendemain, jeudi 18 avril Jean-Christophe équipe l'éperon avec les cordes fixes jusqu'à 6100 m et ensuite retour au camp de base à 4200 m. Vendredi 19 et samedi 20 avril, repos au camp de base. Dimanche 21, direction camp1 à 5400 m et nuit à ce camp. Lundi 22, montée au camp 2 qu'ils installeront à 6500 m. Deux nuits sont prévues à ce camp, celle du lundi 22 et mardi 23 avril. Durant ces deux jours, ils monteront jusque vers 6800 m 7000 m mais passeront les nuits au camp 2. Mercredi 24 avril, retour au camp de base et repos. Jean-Christophe est content, il a un très bon feeling, les sensations physiques et mentales sont excellentes. Il a trouvé l'escalade de cet éperon très belle, il "s'éclate" en faisant du dry, en plantant ses pitons, en bidouillant.... Question "Timing", ils sont très bien, d'autant plus que la partie la plus technique de l'ascension est équipée maintenant avec des cordes fixes. Question "météo", il y a toujours du vent, sauf sur deux jours ou l'air est plus calme..., avec globalement du beau temps. Si l'ascension continue à se dérouler ainsi, la première tentative vers le sommet aura lieu au début du mois de mai avec un départ du camp de base pour le sommet, vers le 2/3 mai. Il faut ensuite compter environ 6/7 jours pour faire le sommet et retourner au camp de base. Si la situation au Népal ne se dégrade pas trop..., je partirais rejoindre Jean-Christophe au camp de base de l'Annapurna le 10 mai.

La réussite de ses performances et sa stratégie d'ascension aujourd'hui sur l'Annapurna, se porte aussi sur le choix de son équipement et des fabricants avec lesquels il travaille. Ils répondent à des exigences très pointues et d'une importance capitale pour la réussite des exploits de Jean-Christophe. Il suffit qu'un des produits utilisés ne répondent pas aux exigences pour faire échouer une ascension voir mettre en danger Jean-Christophe. On ne pense pas toujours à ces paramètres, c'est pourquoi je me permets d'aborder ce point primordial à travers ce communiqué de presse. En ce moment il utilise un ensemble (veste+pantalon) K2 de chez MILLET, leader français, avec les nouvelles révolutions du leader mondial de la protection : GORE-TEX, et son "Raptor 3c". Aux pieds, il utilise les incontournables AFS "Ottomila" de chez ASOLO équipées des incontournables semelles VIBRAM. Le matériel technique (casque, baudrier, mousquetons, piolets tractions, broches à glace, crampons, etc...) est exclusivement du matériel d'un leader dans le domaine puisqu'il s'agit de PETZL et de CHARLET-MOSER, pour la corde un autre leader : BEAL avec lequel Jean-Christophe travaille depuis 15 ans (15 ans également de collaboration pour Jean-Christophe avec Petzl et Charlet-Moser). Pour les duvets, Jean-Christophe a découvert l'été dernier durant son ascension au K2 les produits LESTRA SPORTS dont il a été de suite satisfait et pour cause, il part exclusivement avec des duvets LESTRA SPORTS... sur cette ascension au K2 l'été dernier, il a également découvert les lunettes JULBO, protection maximale, super look, technique, légère, polyvalente, etc... il utilise ces produits JULBO dans ses entraînements, en montagne, en haute altitude, en ville... la "très" large gamme répond aux différentes utilisations...

Un grand merci à ces fabricants qui travaillent d'arrache-pied toute l'année afin de répondre aux exigences les plus pointues de Jean-Christophe.

Dans les photos qui suivent, la numéro 25 (archive) correspond au futur Camp 2 à 6500m d'altitude, la 5 au camp de base, la 20 à la préparation de son sac.

Donc à très bientôt.... Katia Lafaille